Said Benfali
by on April 27, 2019
26 views

«Nous manifestons tous les vendredis pour le changement du régime politique, mais nous assiégeons notre APC et nous marchons tous les jours pour faire partir ces élus corrompus et ces commis de l’Etat complices…» disent les habitants de Aïn Fettah, Aïn Youcef et Sebaâ Chioukh

A Marsat Ben M’hidi, localité côtière, théâtre du scandale du foncier, qui défraie la chronique depuis mercredi dernier, le collectif des associations demande tout simplement que «Gaïd Salah intervienne pour arrêter les hauts responsables pilleurs de leur foncier …»    

Tlemcen : Des manifestants de trois communes assiègent leurs mairies

Par C. Berriah, 24 avril 2019

Les populations de trois communes, Aïn Fettah, Aïn Youcef et Sebaâ Chioukh, ont fermé, hier, leurs mairies et sont dans la rue pour exiger la démission des élus et la mutation des chefs de daïra.

La visite du wali dans la commune de Aïn Fettah, daïra de Fellaoucène, il y a trois jours, a été l’étincelle déclenchant le soulèvement des villageois relégués au second rang par les autorités, dans le domaine du développement local.

Le commis de l’Etat a failli être lynché, s’il n’avait pas fui, sous bonne escorte sécuritaire.

«Il s’attendait à ce qu’on l’accueille avec des roses ? Sa visite a été une provocation pour nous. L’objet de sa visite a été de gagner notre sympathie, parce qu’il est en train de vivre les pires moments de sa vie depuis son installation dans la wilaya de Tlemcen, à cause du scandale du foncier de Marsat ben M’hidi et les autres communes qui l’éclaboussent depuis les révélations faites dans votre journal, mercredi dernier.

On est les damnés de la terre, le programme du développement local n’est pas pour nous, les logements ont été attribués à ceux qui ne le méritent pas, en grande partie. Aujourd’hui, nous sommes déterminés à assiéger l’APC et à manifester jusqu’à la démission des élus et la mutation de ce chef de daïra, des responsables corrompus».

A Sebaa Chioukh et Aïn Youcef, ce sont les mêmes revendications qui motivent leur révolte. «Nous manifestons tous les vendredis pour le changement du régime politique, mais nous assiégeons notre APC et nous marchons tous les jours pour faire partir ces élus corrompus et ces commis de l’Etat complices…»

Les manifestants exigeaient la présence du wali, mais ce dernier, impuissant et ne se hasardant guère à programmer une autre «visite de terrain», était dans son cabinet, avec à l’extérieur, près d’un millier de citoyens  attendant qu’il les reçoive pour écouter leurs doléances…

A Marsat Ben M’hidi, localité côtière, théâtre du scandale du foncier, qui défraie la chronique, depuis mercredi dernier(*), le collectif des associations demande tout simplement que «Gaïd Salah intervienne pour arrêter les hauts responsables pilleurs de leur foncier …»                  

Source : El Watan

Post in: politics
Topics: algeria